Le Varmotten

drapeau
Drapeau du Värmotten mis en place en 2027
Hymne officiel du Värmotten adopté en 2027

2038, République Souveraine du Värmotten, quelque part en Scandinavie.

Depuis 13 ans, Kristina Bjorkman, la charismatique fondatrice et leader du parti Aube Nouvelle est arrivée au pouvoir, profitant de la désaffection pour les partis traditionnels dépassés par les crises agricoles, environnementales, énergétiques et les famines successives.

Restrictions des libertés individuelles, limitations des communications électroniques et mise au pas de la justice, elle ne recule devant rien pour asseoir sa domination de plus en plus absolue sur le pays. Ses fidèles soldats du Service Présidentiel de Sécurité (SPS) opèrent masqués, et ont les pleins pouvoirs pour procéder à des arrestations sans mandats.

Les plus chanceux sont emprisonnés ou exécutés sommairement, tandis que ceux qui ont droit à un rapide procès sont souvent internés dans les Unités d’Harmonisation Sociale (UHS) récemment fondées. Ces camps de rééducation par le travail sont de véritables machines à déshumaniser, et ceux qui finissent par être relâchés sont irrémédiablement brisés par la discipline de fer et les sévices qu’ils ont endurés. Dissidents politiques, terroristes, ou simples citoyens présents au mauvais endroit au mauvais moment, tous se côtoient dans les UHS, sans pouvoir se parler, mais sont unis par un espoir ténu : sortir vivants de cet enfer.

De l’autre côté des barbelés, la vie continue, au rythme des travaux désormais effectués avec des appareils à traction animale, des déplacements restreints par la rareté de l’énergie, et de la propagande bien huilée distribuée chaque jour par les derniers journaux papier, tous à la botte du pouvoir.